CECILIA MANGINI – VISIONS ET PASSIONS

By Nathalie CAU | Conférence/Présentation, journées d'étude & colloques, Non classé, Vie du laboratoire | 0 Comments

CECILIA MANGINI – VISIONS ET PASSIONS

Photographies 1952-1965

Du 31 mai au 10 septembre, les photographies de la grande documentariste italienne seront exposées pour la première fois à Rome, au Museo delle Civiltà – Museo delle Arti e Tradizioni Popolari

INAUGURATION

Le mercredi 31 mai à 18h00, Museo delle Civiltà – Museo delle Arti e Tradizioni Popolari

Piazza Guglielmo Marconi, 8 – 00144 Rome (quartier Eur) – Italie

“Si vous me demandez ce que je suis, je réponds “Une documentariste” (…). Je suis convaincue que le documentariste est bien plus libre que le réalisateur de fiction. C’est pourquoi, vu ma nature libertaire qui s’est annoncée depuis ma petite enfance, j’ai voulu être une documentariste. Le documentaire est la façon la plus libre de faire du cinéma”.

Cette nature libertaire appartient à Cecilia Mangini, une des figures les plus significatives de l’histoire du cinéma italien, une inarrêtable pionnière du cinéma du réel : première femme documentariste d’après-guerre et auteure de chefs d’œuvres tels que Ignoti alla città, Stendalì et La canta delle marane, réalisés en collaboration avec Pier Paolo Pasolini, elle a raconté une Italie tiraillée entre boom économique et contradictions sociales, entre la fin des années cinquante et la moitié des années soixante.

Acclamée à travers des rencontres et des rétrospectives (les dernières se sont tenues à Paris, Berlin et Fribourg), qui l’ont confirmée en tant que personnalité d’envergure à l’échelle internationale, Cecilia Mangini sera mise à l’honneur, du 31 mai au 10 septembre 2017, à Rome, sa ville d’adoption. Le Museo Nazionale delle Arti e Tradizioni Popolari hébergera l’exposition CECILIA MANGINI – VISIONS ET PASSIONS (Photographies 1952-1965), conçue et réalisée par Associazione Cinema del reale, Erratacorrige, Big Sur et Officina Visioni, avec l’Istituto Centrale per la Demoetnoantropologia et le Museo delle Civiltà.

L’exposition, conçue par Paolo Pisanelli et Claudio Domini, élargit et intègre celle qui avait été promue lors du festival cinématographique Bif&st en 2016, et dans les Ciné-ports des Pouilles, qui parcourait les origines de l’œuvre de Cecilia Mangini, pendant ses années de travail en tant que photographe, période précédant son affirmation en tant que cinéaste.

Le parcours de l’exposition suit l’aventure photographique de Cecilia Mangini : l’île de Panarea, la blancheur aveuglante des carrières de pierre ponce de l’île de Lipari, les Pouilles entre tradition et consumérisme (avec les images de la « Fiera del Levante » en 1960), le Florence populaire (par la suite protagoniste de son documentaire La Firenze di Pratolini), jusqu’aux banlieues de Milan. Sans oublier l’extraordinaire reportage photographique au Vietnam en 1965, dans le but de préparer, avec son mari Lino Del Fra, son compagnon de vie et de travail, un film malheureusement inachevé. Une douzaine de ces images, inédites et retrouvées récemment dans les archives de l’auteure, intègrent l’exposition.

L’exposition nous fait également découvrir une galerie de portraits des protagonistes de l’époque (de Pasolini à Moravia, de Fellini à Carlo Levi, de Montanelli à Flaiano, de Chaplin à Steinbeck, de John Huston à Malaparte) et des clichés pris sur le tournage d’une grand film oublié : La Loi, qui en 1951 rassembla à Carpino, dans l’arrière-pays du mont Gargano, le réalisateur Jules Dassin et les stars Gina Lollobrigida, Marcello Mastroianni, Yves Montand, Mélina Mercouri et Pierre Brasseur.

 

“Qu’est-ce que cela signifie «être une photographe»? Cela signifie se dépouiller de toutes nos idées préconçues et… non pas aller à la recherche de la vérité – la vérité n’existe pas. C’est plutôt aller à la recherche de quelque chose de beaucoup plus profond que la vérité, quelque chose de totalement caché. Et la photographie, comme tout ce qui est icône, le révèle.” Cecilia Mangini

 

 

D’autres événements consacrés à Cecilia Mangini ponctueront la période de l’exposition :

  • Le Département d’Architecture de l’Université Roma Tre accueillera, le 6 juin à 18h00, au Mattatoio (quartier Testaccio), une « exposition de rue », qui résume en Nove Scatti (Neuf Clichés) autant de voyages photographiques de Cecilia Mangini
  • Master class ouverte : Cecilia Mangini rencontre les étudiants de la Scuola d’Arte Cinematografica « Gian Maria Volonté » le 7 juin à 17h00 au Museo delle Civiltà – Museo delle Arti e Tradizioni Popolari
  • Fête de projections pour Cecilia, organisée par le cinéma Apollo 11 et le Festival Visioni Fuori Raccordo (date à établir)

 

  • La Villa Médicis hébergera la soirée Être Femmes – Rite et travail dans le cinéma de Cecilia Mangini : projection de quatre courts et moyens-métrages documentaires sous-titrés en français (Maria e i giorni, 1960; Stendalì, 1960; Divino amore, 1961; Essere donne, 1964).

Conception et réalisation Associazione Cinema del reale, Big Sur, OfficinaVisioni, Archivio Audiovisivo del Movimento Operaio e Democratico, Festival International de Films de Femmes de Créteil, Laboratoire Histoire des Arts et des Représentations (EA 4414) – Université Paris Nanterre en collaboration avec Académie de France à Rome – Villa Médicis

 

CECILIA MANGINI – visions et passions
photographies 1952-1965

Conception et réalisation
Associazione Cinema del reale
Erratacorrige
Big Sur
OfficinaVisioni

avec
Istituto Centrale per la Demoetnoantropologia
Museo delle Civiltà
avec le soutien de
Union Européenne – Fonds de cohésion
Regione Puglia
Apulia Film Commission

sous le patronage de
INAIL – Istituto Nazionale Assicurazione Infortuni sul Lavoro
Distretto Produttivo Puglia Creativa

en collaboration avec
Istituto Luce Cinecittà
CGIL Confederazione generale Italiana del Lavoro
Università Roma Tre – Dipartimento di Architettura
Acdémie de France à Rome – Villa Médicis
Laboratoire Histoire des Arts et des Représentations (EA 4414) – Université Paris Nanterre
Festival International de Films de Femmes de Créteil
Archivio Audiovisivo del Movimento Operaio e Democratico
Cineteca di Bologna

et la participation de
Scuola d’Arte Cinematografica “Gian Maria Volontè”
Cineteca Lucana
Festival dei Popoli
Freiburger Film Forum
Festival Visioni fuori raccordo
Apollo 11

www.cinemadelreale.it

www.idea.mat.beniculturali.it


Attaché de presse
Gabriele Barcaro
+39 340 5538425
gabriele.barcaro@gmail.com

 

Communication institutionnelle
Francesco Aquilanti
+39 335 5723602
francesco.aquilanti@beniculturali.it

 

Museo delle Civiltà – Museo arti e tradizioni popolari
Piazza Guglielmo Marconi 8 – 00144 Rome (quartier EUR)
Tél: (+39) 06 5926148 – (+39) 06 5910709 Fax: (+39) 06 5911848 mu-civ@beniculturali.it
Transports: Metro Linea B (Eur Fermi) – Bus 30 Express, 170, 671, 703, 707, 714, 762, 765, 791
Horaires
Fermé le lundi. Mardì-Dimanche 8h00-19h00. La billetterie ferme à 18h30.
Tarifs
Plein tarif €4,00
(tarif réduit €2,00)
Billet cumulatif
Plein tarif €10,00
Valable pour 3 jours à partir de la date d’émission, pour une seule visite dans tous les siège du Museo della civiltà: Museo preistorico etnografico « Luigi Pigorini »; Museo d’arte orientale ‘Giuseppe Tucci’; Museo dell’alto Medioevo.
Entrée gratuite
Le premier dimanche du mois.
PROGRAMME : Calendario eventi_mail

Étiquettes : , , ,