La tentative Deligny

By Nathalie CAU | journées d'étude & colloques, News | 0 Comments

Figure légendaire pour tous ceux qui se préoccupaient du sort des enfants « inadaptés » durant le demi-siècle que dura sa recherche, Fernand Deligny (1913-1996) orienta sa pratique et sa réflexion théorique en direction des enfants autistes, des enfants sauvages ou hors-normes, de l’éducation, de la communauté, de l’institution, de l’image, du cinéma, de l’écriture. Consulté et discuté en des lieux d’action et de pensée très divers dès les années 1940, Fernand Deligny est tombé, après sa mort, dans une sorte de clandestinité culturelle.

Il réapparaît dans l’espace public en 2007 avec la parution, aux éditions L’Arachnéen, des Œuvres, un volume exceptionnel de 1848 pages denses regroupant et présentant une part importante de ses textes et des films qui l’accompagnèrent. Puis, chez le même éditeur, L’Arachnéen et autres textes l’année suivante, le roman La septième face du dé, des Cartes et lignes d’erre et le Journal de Janmari en 2013, enfin, tout récemment, des Lettres à un travailleur social (2017).

Ces volumes ont permis, en une décennie, à une nouvelle génération de lecteurs de s’initier à sa démarche et de créer les conditions pour une troisième étape de sa réception, déjà entamée. En France tout d’abord, puis, au fur et à mesure que les traductions ont vu le jour, en Europe, aux États-Unis et dans les pays hispanophones et lusophones.

C’est ainsi qu’à quelques-uns nous sommes partis récemment partager les questions que posent cette œuvre à l’Université Catholique de Rio de Janeiro (PUC-Rio) et dans l’espace de danse Base Dinâmica au cours d’une Rencontre internationale Fernand Deligny : avec, autour et à partir des tentatives (25-27 août 2016). Nous en sommes revenus convaincus que l’arpentage du territoire Deligny ne faisait que commencer et que l’aventure devait continuer.

Ce « nous » qui ne demande qu’à s’élargir : un petit groupe de quatre chercheurs réunis par l’étonnante actualité de la tentative Deligny dans les champs de l’art – du cinéma et de l’écriture entre autres –, de l’anthropologie et de la clinique. Et désireux de prendre acte des résonances politiques de son œuvre aujourd’hui.

Pour engager la possibilité d’un programme international de recherches que nous souhaitons faire vivre en 2018 et 2019, nous proposons cette année quatre premières rencontres ouvertes sans exclusive dans les différents champs que Deligny traversa avec intensité mais sans jamais s’y figer. Nous entendons y déplier un premier éventail de questions avec ceux qui, comme nous, lisent, pratiquent et pensent avec Deligny.

Le 18 novembre et le 16 décembre 2017, au Centre National de la Danse (1 rue Victor Hugo, 93500 Pantin)

Organisation

Hervé Joubert-Laurencin (HAR – EA 4414 – Université Paris Nanterre), Marlon MiguelCatherine Perret (Université Paris 8)Marina Vidal-Naquet (HAR – EA 4414 – Université Paris Nanterre)

Programme

Programme du 16 décembre 

 

Étiquettes : , , ,