Caroline Damiens est maîtresse de conférences en études cinématographiques à l’université Paris Nanterre, au Département Arts du spectacle. Elle a soutenu en 2017 à l’INALCO une thèse qui interrogeait les fabrications filmiques des peuples du Nord et de Sibérie dans les films de cinéma et de télévision soviétiques. Elle a publié plusieurs articles sur cette question et sur le cinéma autochtone contemporain en Sibérie. Elle a été conférencière à la Cinémathèque française et chercheuse postdoctorante au Département de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly. Ses travaux actuels portent sur la question du spectacle cinématographique et des peuples autochtones.

contact : caroline.damiens@parisnanterre.fr

domaines de recherche :

– histoire culturelle et politique du cinéma : production, diffusion et réception

– cinéma soviétique

– cinéma et histoire

– cinéma et ethnographie

– cinémas autochtones (fourth cinema)

– histoire du spectacle cinématographique

 

Articles dans des revues à comité de lecture :

« The Birth of a Soviet ‘Fourth Cinema’ on Prime Time Television : Yuri Rytkheu’s Most Beautiful Ships », Studies in Russian and Soviet Cinema[à paraître en 2019]

 

« Le cinéma d’animation d’agit-prop et le monde enchanté de la modernité : projeter Le Petit Samoyède aux confins du Nord de l’URSS », Slovo, n° 48-49, Hélène Mélat (dir.), « À l’Est de Pixar : le cinéma d’animation en Russie et en URSS » [sous presse]

 

« Cinema in Sakha (Yakutia) Republic: renegotiating film history », KinoKultura, n° 48, 2015, ISSN 1478-6567 [en ligne] http://www.kinokultura.com/2015/48-damiens.shtml.

 

« A Cinema of One’s Own: Building/Reconstructing Siberian Indigenous Peoples’ Identity in Recent Cinema. Examples from Sakha (Yakutia) Republic and the Republic of Khakassia », InterDisciplines. Journal of History and Sociology, Vol. 5, n° 1, 2014, pp. 159-185

 

Articles dans des revues internationales sans comité :

« Пространство фильма как зона контакта: киносъемки с участием коренных малочисленных народов Севера, Сибири и Дальнего Востока на рубеже 1920-х – 1930-х гг. [Filmer avec les peuples autochtones du Nord à la charnière des années 1920 et 1930 : la zone de contact du film comme espace négocié] », Северные грани, n° 6, 2016, pp. 50-63

 

Chapitres d’ouvrage :

« La vie sociale de la séance : matérialité des séances cinématographiques pour les “indigènes” en Sibérie soviétique », Frédéric Keck (dir.), Valeurs et matérialités, Paris, Presses de l’ENS, [à paraître en 2019]

 

« Le cinéma en République Sakha (Iakoutie) à l’ère postsoviétique : revoir l’histoire du cinéma depuis la Sibérie », Sophie Gergaud, Thora Herrman (dir.), Cinémas autochtones, Paris, GITPA/L’Harmattan [à paraître en 2018].

 

« A Gramophone’s Adventures in the Soviet Far North. Film, Northern Indigenous peoples’ modernisation/sovietisation, foreign models and Soviet “civilising mission” », Luis R. Antunes, Emma Vestrheim (dir.), A Companion to Arctic Cinema, Cambridge, Cambridge Scholars Publishing [à paraître en 2018].