Poste actuel

Université Paris Nanterre, Maître de conférences au département des arts du spectacle

Co-directrice du département des arts du spectacle

Formation et diplômes

Docteure en Etudes théâtrales (2011 – sous la direction de Christian Biet)

Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, section lettres modernes (2000-2006)

Agrégée de Lettres modernes (2003, rang 2).

Domaines de spécialité

Théâtre d’expression française XVIe et XVIIe siècle

Polémique et propagande durant la période des guerres de religion en Europe

Représentation du temps présent dans le théâtre d’expression française (1550-1630)

Représentation de la violence, du martyr et des corps souffrants sur la scène théâtrale XVIe et XVIIe siècle

Lien entre la représentation théâtrale et la représentation iconographique au XVIe et XVIIe siècle (peintures et gravures)

Représentation scénique de la violence sur les corps et des conflits sur la scène contemporaine (XXe-XXIe siècle)

Traumatisme historique et mémoire sur la scène contemporaine (XXe-XXIe siècle)

Publications

Thèse de doctorat

Représenter le présent. Formes et fonctions de « l’actualité » dans le théâtre d’expression française à l’époque des conflits religieux, 1554-1629, Paris, Classiques Garnier, coll. Théâtre, sous la direction de Christian Biet, parution prévue en 2019.

Articles

« Le théâtre de la Réforme luthérienne et sa diffusion dans l’Europe protestante francophone : circulation des pièces, des genres et des motifs au service d’un théâtre d’actualité polémique », in Luther et l’Europe : textes et images. Mentalités et systèmes de représentation à l’époque de la Réforme, sous la direction de Juan Carlos Garrot Zambrana, Scène européenne, revue en ligne publiée par le Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance, à paraître en 2018.

« Le théâtre d’actualité, un théâtre provincial par nature ? La lecture communautaire des événements contemporains par le théâtre d’actualité (1588-1617) », Littératures Classiques, « Le Théâtre provincial en France (XVIe-XVIIe siècles) », Bénédicte Louvat-Molozay et Pierre Pasquier (éds), à paraître en 2018.

« La représentation du régicide dans le théâtre d’actualité au début du XVIIe siècle : entre mise en scène et distance, une stratégie de légitimation monarchique », « Le corps du roi », dossier établi sous la direction d’Estelle Doudet, Cahiers de recherches médiévales et humanistes, n°32, Paris, Classiques Garnier, 2017, p. 65-79.

« La traduction française du Christus Triumphans, comœdia apocalyptica de John Foxe (Genève, 1562) : une (re)lecture biblique de l’actualité des conflits religieux », in Écrire la Bible en français au Moyen-Age et à la Renaissance, Véronique Ferrer et Jean-René Valette (éds), Genève, Droz, 2017, p. 703-721.

« Le théâtre d’actualité d’expression française (1550-1630) ou l’impossible expression d’un dissensus ? » in Dissensus. Pratiques et représentations de la diversité des opinions (1500-1650), Florence Alazard, Stéphan Geonget, Laurent Gerbier et Paul-Alexis Mellet (éds), Champion, Le Savoir de Mantice, 2016, p. 183-203.

« Interpréter l’événement pour le contrôler au début du règne personnel de Louis XIII. La mise en scène de l’actualité sur le théâtre : entre construction et célébration de l’action monarchique », in Pierre Zoberman (éd.), Interpreting in/of Seventeenth Century, Cambridge, Cambridge Scholar Publishing, 2015, p. 269-283.

« Le Marchant converti (1558) ou la mise en scène scatologique du débat sotériologique contemporain : comment se rapprocher d’un public à convaincre ? », in Théâtre et Polémique Religieuse à la Renaissance, sous la direction de Richard Hillman, Juan Carlos Garrot Zambrana et Aurélie Plaut, Scène européenne, revue en ligne publiée par le Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance, 2014.

Avec Estelle Doudet, « Les états au théâtre (1430-1617) », in Les États : ordres, institutions et formes (France, 1302-1614), sous la direction de Martial Martin, Collection Jus & Litteræ, Klincksieck, 2013.

« À quel corps appartient cette voix ? Quelle voix est parlée par ce corps ? La disjonction de la voix et du corps comme fondement de la performance dans les spectacles Spectacular, Void Story et The thrill of it all de la compagnie Forced Entertainment », in La voix et ses métamorphoses sur la scène anglophone, sous la direction d’Élisabeth Angel-Perez, Pierre Iselin et Marie Pecorari, Sillages critiques, revue en ligne hébergée par les Presses Universitaires de Paris-Sorbonne et par Revues.org, 2013.

« Jouer (à) Auschwitz ou la valeur cognitive et éthique d’un théâtre d’« effigies ». Le spectacle Kamp de la compagnie Hotel Modern », in Alain Kleinberger et Philippe Mesnard (éds), La Shoah. Théâtre et cinéma aux limites de la représentation ?, Kimé, 2013, p. 175-195.

« Mettre en scène le massacre du 24 août 1572 ? La Saint-Barthélemy ou l’actualité théâtrale impossible », in Karine Abiven et Laure Depretto (éds), Littératures classiques, n° 78, « Écritures de l’actualité, XVIe -XVIIIe siècle », 2012, p. 143-164.

« De l’appel à la révolte protestante à la sortie de crise catholique : les usages de la violence sur les corps dans le théâtre d’actualité en français pendant les guerres de religion », in Christian Biet et Marie-Madeleine Fragonard (éds), Littératures Classiques, n° 73, « Le théâtre, la violence et les arts en Europe (XVIe-XVIIe s.) », mars 2011, p. 265-272.

« Le cadavre fantasmé du duc de Guise : le corps sanglant du Balafré et les stratégies de représentation de l’assassinat de Blois », in Charlotte Bouteille-Meister et Kjerstin Aukrust (éds), Corps sanglants, souffrants et macabres, XVIe-XVIIe siècle, Presses Sorbonne Nouvelle, 2010, p. 285-302.

« Se souvenir de 14-18 : « intermédialité » et mise en jeu du feuilleté de la mémoire dans le spectacle La Grande Guerre de la compagnie Hotel Modern », in Christophe Gauthier, David Lescot, Laurent Véray (éds), 14-18 : une guerre qui n’en finit pas, Éditions Complexe, 2008, p. 193-208.

« L’Église dans l’État ou l’État dans l’Église ? La Tragédie sur la mort du Roy Henry Le Grand : quand les représentations politiques conditionnent la scène tragique », in Paul Van den Berghe, Christian Biet et Karel Vanhaesebrouck (éds), Œdipe contemporain ?, L’Entretemps, 2007, p. 171-187.

Direction d’ouvrage

Charlotte Bouteille-Meister et Kjerstin Aukrust, Corps sanglants, souffrants et macabres, XVIe-XVIIe siècle, Presses Sorbonne Nouvelle, 2010 [374 p.].

Éditions critiques

Jacques de Fonteny, Cléophon, tragédie ; Claude Billard, La Tragédie sur la mort du Roy Henry Le Grand ;  Anthologie de pamphlets sur la Saint-Barthélemy et sur Henri III, in Christian Biet (éd), Théâtre de la cruauté et récits sanglants en France (fin XVIe-début XVIIe siècles), Collection Bouquins, Robert Laffont, 2006.

Abraham Blondet et Nicolas Soret, La Céciliade, tragédie en musique ; « Les Indes sanglantes », Anthologie de récits de martyres survenus aux Indes, au Japon et aux Amériques, in Christian Biet et Marie-Madeleine Fragonard (éds), Théâtre et récits de martyres en France (fin XVIe – début XVIIe siècle), Classiques Garnier, 2009.

Recension

Compte-rendu du volume 13 des Studies in Early Modern France, « Spectacle », (Rookwood Press, Charlottesville, 2010), Revue d’Histoire Littéraire de la France, n° 2, avril-juin 2014.

Communications n’ayant pas donné lieu à publication

« Formes et circulations d’un motif polémique dans le théâtre d’actualité d’expression française du XVIe siècle : la diabolisation de l’adversaire confessionnel », communication présentée lors de la journée d’étude « Aktuelle Polemik – ein Element von Bedrohungskommunikation/ La polémique – ou comment communiquer une menace », organisée par Klaus Ridder et Carlotta POtsch à l’Université de Tübingen dans le cadre du programme SFB 923 « Bedrohte Ordnungen »/« Ordres menacés », 13 novembre 2017.

« ‘Flamme qui m’est un doux zéphire, / Parmi l’ardeur de mon martyre’ (Céciliade, 1606): does the martyr’s ambiguous suffering allow any pathetic response? », Communication présentée à la Conférence « The Hurt(ful) Body before Diderot: Pain and Suffering in Early Modern Performance and the Visual Arts (c. 1600-1790) », organisée par Tomas Macsotay, Jürgen Pieters, Karel Vanhaesebrouck et Kornee Van der Haven, Académie Royale de Belgique pour les Sciences et les Arts, Bruxelles, 21-22 novembre 2013.