Mai 68 en théorie

By Nathalie CAU | Conférence/Présentation, Exposition/Musée, journées d'étude & colloques, séminaires | 0 Comments

Mai 68 en théorie

Paroles contemporaines

Paroles

1er février 2018, à 18h30 (1h30)
16 février 2018, à 18h30 (1h30)
7 mars 2018, à 18h30 (1h30)
16 mars 2018, à 18h30 (1h30)
4 avril 2018, à 18h30 (1h30)
13 avril 2018, à 18h30 (1h30)

Petite salle – Centre Pompidou, Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles

En amont et en préparation de la manifestation « Mai 68, Assemblée générale » qui se déroulera au Centre Pompidou du 28 avril au 20 mai, le philosophe le sociologue Patrice Maniglier (Philosophie, Paris Nanterre) et Laurent Jeanpierre (Sciences Politiques, Paris 8) proposent dès février un séminaire « Mai 68 en théorie ». L’objectif de cette proposition est de réfléchir aux enjeux théoriques de Mai 68.

Cette programmation se déroule en trois étapes :

1/ Un « séminaire du soir » (février-avril 2018)
Six séances de 18h30 à 20h Jeudi 1er février Vendredi 16 février Mercredi 7 mars Vendredi 16 mars Mercredi 4 avril Vendredi 13 avril

Ce séminaire portera sur les « enjeux théoriques de Mai 68 », au sens où il s’agira non pas de produire une théorie sur Mai 68, mais plutôt de voir de quelle manière Mai 68 a pu donner lieu à des inventions théoriques originales – avec le souci constant, cependant, de la validité empirique des liens faits entre les événements et les inventions théoriques (afin de contrôler un peu les interprétations sauvages de ces liens, qui sont nombreuses…).
Ouvert à tous, il formera un groupe de « médiateurs » ou « commissaires théoriques » pour répondre à un double objectif de formation (à la manière d’un cours du soir) et de recherche (à la manière d’un travail collectif).

2/ Un « atelier de création théorique » (28 avril-20 mai 2018)
Cet atelier ouvrira en même temps que le début de la programmation dite « L’Assemblée » qui aura lieu au Centre Georges Pompidou du 28 avril au 20 Mai, et s’étendra sur toute la durée de la programmation, donc tous les jours. En plus des ateliers de création visuelle qui occuperont les salles adjacentes, nous installerons un « atelier de création théorique ».
Il s’agira d’un espace très simple, installé dans le hall du niveau -1, un peu éloigné de l’amphithéâtre pour ne pas être perturbé par les conférences qui y auront lieu, consistant en une table, des chaises, du matériel d’écriture, et, surtout, des extraits de textes (textes théoriques, mais aussi archives), éventuellement des livres, le tout dans l’intention de permettre aux visiteurs et visiteuses qui le souhaitent de venir travailler sur les « enjeux théoriques de Mai 68 » à partir de textes. Les gens pourront s’asseoir, lire, écrire et contribuer ainsi à cette réflexion (il y aura un accès à un forum Internet). Les textes disponibles auront été choisis au préalable dans le cadre du séminaire par Laurent Jeanpierre et Patrice Maniglier, assistés par les médiatrices et médiateurs.
Chaque jour, pendant la durée de la programmation, un ou une de ces médiatrices au moins sera présent.e. afin de pouvoir expliquer aux visiteurs le sens de cet espace, et surtout les orienter dans le corpus proposé, ou tout simplement discuter avec eux sur les enjeux théoriques de Mai 68 et les extraits les plus pertinents à lire en fonction des hypothèses ou intérêts avancés par les visiteurs.

3/ Une série de conférences
Pendant les 3 semaines de l’Assemblée, aura lieu une série de 3 conférences en lien avec l’Atelier « Mai 68 en théorie ».
Par ailleurs, les médiateurs et médiatrices seront invités à occuper l’espace de l’amphithéâtre quand il est libre afin d’y organiser une programmation libre, eventuellement en coopération avec les artistes qui auront pris résidence dans les salles adjacentes.

Organisateur : DDC / J-M Colard

Étiquettes : , ,