POLITIQUES DE LA DISTRACTION

Le projet aimerait examiner une notion cruciale à l’intérieur des sociétés capitalistes modernes, mal-aimée dans le champ culturel et pourtant plus complexe que sa dénonciation ne le laisse supposer : celle de distraction. Il souhaiterait le faire d’un point de vue aussi bien historique et théorique qu’en mobilisant différentes pratiques artistiques : le cinéma, la musique, l’architecture, la bande dessinée, mais aussi l’art des jardins et des parcs d’attraction ou encore le jeu vidéo. (Lire la suite)

Porteurs du projet : Dork Zabunyan & Paul Sztulman

En collaboration avec :
Université de Grenoble (UMR 5316)
Université Lille 3 (CEAC)
Institutions culturelles Haute Ecole d’Art et de Design (HEAD), Genève

PARTENAIRE(S) :

Paris Ouest (Nanterre)
Centre Georges Pompidou (Paris)
Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (Paris)
Esthétique, sciences et technologies du cinéma et de l’audiovisuel – EA 2302 (Paris 8)
Histoire des arts et des représentations (Paris Ouest) – EA 4414 (Paris Ouest)